Les anecdotes d'une auxiliaire de vie sociale

05 août 2018

Canicule

318828_438154516208092_1682850468_nla nature est bien faite. Avec la canicule on se découvre et c'est open bar pour les moustiques 😖

Posté par Licorne34 à 01:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 juillet 2018

La technologie, c'est beau....quand ça marche

J'ai changé ma peugeot 206 pour une twingo bourrée d'options.

Il faut dire que ma vieille titine n'aurait jamais passé le nouveau contrôle technique. 

Donner tous les torts à la nouvelle voiture ne serait pas honnête mais il y a une option inutile pour moi c'est le stop and go. Encore s'il se déclenchait au bon moment...

Cette option coupe et redemarre la voiture lorsque je me trouve dans un bouchon...enfin en théorie...

Car en fait elle utilise l'option a n'importe quel moment🤤

Deux fois, mon moteur s'est coupé alors que j effectuais le trois quart d'un rond...j'ai failli avoir un accident

On ne peut le couper définitivement!!! Et a chaque fois,il se reinitialise.

2 fois je l'ai montré au  garagiste  mais quand c'est lui qui l'essaye, cela n'arrive jamais...👹

Posté par Licorne34 à 00:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juillet 2018

L'été et ses fêtes votives

F1000025

L'été est là et la chaleur aussi, qui met à mal les organismes. Il faut veiller à rappeler à nos aînés de boire souvent ce qui n'est pas facile alors que soit même on ne le fait pas😂.

Mais plus que la chaleur, ce qui m'ennuie c'est les fêtes de village car cela implique des rues barrées pour le lâcher de taureaux ou les cavalcades des gardians.

Cela me rappelle une année, alors que j'arrivais dans mon village pour ma pause déjeuner, un taureau a surgit sur le côté lateral de ma voiture, j'avais la fenêtre ouverte et j'ai vu une de ses cornes passée dans l'habitacle. J'avais évidemment freiné et je n'osais plus bougé. Un des gardians arrivait derrière en criant mais je n'entendais pas ce qu'il disait. Le taureau a reculé pour prendre son élan, sautait par dessus mon capot et pris la poudre d'escampette. Le gardian, arrivé à ma hauteur me hurlait de le bloquer avec ma voiture, j'etais incapable de réagir car en faites j'ai peur des vaches. Il est reparti derrière et moi je me suis précipitée dans ma maison en m'enfermant à double tour.

Posté par Licorne34 à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

Petage de plomb

f359b95abfc3b8015d85f95b25bca828

Depuis des semaines les heures supplémentaires s'accumulaient , pas le temps de se poser, de faire le deuil de ma cliente dont je m'occupais depuis 3 ans et puis vendredi matin je me lève, tous les muscles endoloris comme si j'avais fait du sport de façon intensive la veille.

J'ai une boule au fond de la gorge, et une envie de pleurer..je suis fatiguée, énervée. 

Dans la matinée, je dois ramener des clefs au bureau et au moment où j'arrive, une chef de secteur me regarde avec insistance  et me demande si cela va?

Évidemment que non, cela ne va pas, je suis épuisée. .

Sur cet entrefait arrive une autre chef de secteur pour me dire que lundi, elle m'a mit encore 2 autres personnes ..

Alors je me met à  crier "stop" et j'eclate en sanglots.

Branle bas de combat, on m'entraîne vers la salle du fond, car le spectacle que je donne devant l'accueuil n'est pas top pour la clientèle.

Après beaucoup de larmes et de doléances, j'ai été rassurée d'être pris en considération et qu'ils me fassent sauter mes heures supplémentaires pour toite la semaine.

Bizarrement suite à  cela je n'ai plus eu de douleurs musculaires 

Posté par Licorne34 à 01:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 juin 2018

Saturation

Vendredi je vais chez une mamie que je n'ai pas vue depuis une semaine car j'étais de repos. Depuis plusieurs jours elle ne mangeait plus beaucoup et s'affaiblissait.

Les changes étaient de plus en plus difficiles debout et refusait qu'on lui fasse au lit.

J'étais en train de me demander en rentrant chez elle comment j'allais procéder pour mettre une protection si elle refusait que je la mette au lit quand je vois que son fauteuil est vide.

Je file dans la chambre et là je comprend en voyant son visage qu'elle vit ses derniers instants.

Son fils et sa petite fille arrive juste derrière moi.

Lorsque je prononce je suis désolée, la petite fille éclate

en sanglots et me dit "alors c'est bien la fin? le docteur à raison?"

Sa question m'a désarçonnée...

Je ne pouvais lui expliquer les signes physiques qui indiquent que la fin est imminente.

Juliette voulait mourir chez elle mais son fils n'avait pas le courage d'affronter seul le départ de sa mère alors il avait appelé une ambulance. Les larmes aux yeux, il m'expliquait pourquoi il ne pouvait accéder au désir de sa mère tout en culpabilisant.

Sur le fait arrive le docteur qui était déjà passé le matin, et au retour de sa chambre revient ému et la gorge serrée disant que si l'ambulance tardait de trop, elle mourrait bien chez elle.

En faites nous avons commencé une sorte de veillée funéraire, chacun racontant ses souvenirs drôles avec elle. 

Le docteur m'a ému par son humanité et son attachement à sa patiente.

Ce n'est pas la première personne que je perds, dans ce métier c'est logique mais cela arrive après la mort de Marion alors je ne me sens pas bien. Je manque de concentration et j'ai un ras le bol des mauvaises nouvelles, de la maladie, je suis à saturation...

Mais je sais que cela passera dans quelques temps.

 

 

Posté par Licorne34 à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 mai 2018

Quel gâchis

Aujourd'hui je sors de mon cadre d'auxiliaire de vie pour vous parler d'un drame.

Elle s'appelait Marion, elle avait 21 ans, c'était l'amie de ma fille aînée et ce mardi elle a décidé de mettre fin à  ses jours en se jetant sous le TGV Paris Nice.

Parents, ne prenaient pas à la légère les peines de coeur de vos enfants! Evitez les phrases bateau du type un de perdu, dix de retrouvé.  Leur douleur est réelle et leur monde s'effondre lors d'une rupture.

Ils n'ont pas le recul nécessaire des adultes mûrs qui savent que rien n'est perdu, que la vie vaut la peine d'être vécue malgré de nombreux obstacles.

Marion maintenant tu ne souffres plus, c'est ta famille et tes amis qui ont pris le relais, dans ton extrême souffrance, je sais que tu n'y as pas songé mais quel gâchis 😢

Posté par Licorne34 à 23:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mai 2018

Quand tu crois bien faire

Depuis 3 mois, j'ai un nouveau  dossier.

Cette dame de 78 ans, est seule depuis que son mari l'a abandonnée a 75 ans. Elle m'a dit que ce qui l'a faisait tenir, c'est sa religion. Elle est protestante Pentecôtiste.

Sa vie n'a été que tristesse depuis la mort de sa fille à 32 ans, fille handicapée suite à une erreur médicale.

Un premier mari qui la battait et un deuxième qui la méprisé. C'est avec beaucoup de larmes qu'elle me raconte son histoire. Et cette histoire fait ressurgence avec une autre bénéficiaire du même âge , elle aussi Pentecôtiste, elle aussi a perdu sa fille d'un cancer à 32 ans, elle aussi avait un premier mari qui la négligé pour aller voir ailleurs et son deuxième mari n'a pas fait mieux tout en se servant d'elle comme ouvrière non payée dans son entreprise. Bref une vie assez similaire.

Je propose à l'une comme à l'autre de prendre contact par téléphone espérant que la religion( car elles sont très croyantes) serait un point de départ pour une amitié et qu'ainsi elles se sentiraient moins seules. Toutes les deux avaient l'air enthousiaste par cette idée. Évidemment je n'avais pas raconté leur passé mais je me disais que si elles se faisaient assez confiance, elles se confieraient et pourraient prier ensemble.

Malheureusement la conversation telephonique ne s'est pas passé comme je l'esperais. L'une a pris la parole ne laissant pas à l'autre en placer une, se concentrant sur ses propres malheurs et cela a fortement agacée l'autre.

Lorsque j'ai demandé si elles s'étaient contactées, Madame S. m'a dit qu'elle regrettait de m'avoir donnée la permission de communiquer son numéro de téléphone car l'autre dame lui avait mis la tête comme un melon, qu'elle n'avait fait que parler de ses problèmes et qu'elle s'etait permise de lui donner des conseils pour prier.. 

Un fiasco qui m'a servit de leçon, je n'essaierais plus de jouer les "entremetteuses".

Posté par Licorne34 à 01:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 mai 2018

Enquiquineur

J'ai une bénéficiaire qui chaque jour reçoit la visite d'un voisin parcequ'il s'ennuit. Cet homme était l'ancien régisseur de Gilbert Becaud.

Madame K. n'en peut plus.

Après avoir fait le tour du quartier, il finit son tour en s'invitant à  prendre le café et cela chaque jour, voire deux fois par jour.

Hier, elle m'a rejoint dans la cuisine en faisant avec les mains le signe qu'elle a les boules tout en murmurant: il m'emmerde je ne le supporte plus.

J'ai essayé gentiment de faire comprendre à cet homme que Madame K est fatiguée par sa maladie ,qu'elle a besoin de se reposer. Mais il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

C'est étrange d'ailleurs, en parlant du métier de cet homme, car j'ai aussi travaillé chez une ancienne cameriste de Pierre Perret mais elle avait quitté son emploi pour incompatibilité d'humeur

photo 104 23-59-20

avec sa femme, un peu jalouse.Puis j'ai travaillé chez un des musiciens de Sacha Distel, il me l'a décrit comme une personne très pingre, prétentieuse avec un caractère épouvantable.

Posté par Licorne34 à 00:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2018

Comment le prendre?

A chaque retour de vacances, les bénéficiaires après m'avoir demandé comment ce sont passer mes vacances, finissent toujours par me parler de ma remplaçante sans que je le demande.

Parfois j'ai l'impression d'être secrétaire au bureau des plaites, j'écoute, compatis mais les avertis que je ne dirai rien au sujet de mes collègues à mon Directeur

Après tout ,moi je n'étais pas là... 

Et puis il y a la remplaçante au top, rapide , à l'écoute, empathique, parfaite.

Et là, au lieu de me sentir soulagée, je me sens en danger.

Je crois que je suis un peu jalouse de ne plus avoir l'exclusivité!!

C'est ridicule car nous avons toutes pour but le bien être de la personne aidée .

Alors pourquoi quand une dame  me dit que C.  Était très présente, qu"elle devançait leurs attentes, qu'elle avait de la conversation, je me sens menacée?

 

Ah orgueil quand tu  nous tient.

 

 

ad0055a0

Posté par Licorne34 à 03:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 avril 2018

Les stagiaires

Il nous ait demandé par la Direction de prendre des stagiaires.

J'en ai eu quelques unes pendant ces 13 années.

Il y en a deux sortes.

Les motivées, souvent c'est dans la continuité de leurs études. Elles ont choisi cette voie parcequ'elles aiment les personnes âgées et ont à coeur de les soulager dans leur vie quotidienne.

Puis, il y a les autres ,  envoyé par pôle emploi et qui visiblement ne se sentent pas à leur place.

D'ailleurs elles trouvent souvent des excuses pour ne pas se presenter un jour sur deux, voir pas du tout après une première journée.  Je pense que si on est pas faite pour ce métier, il vaut mieux ne pas insister sous peine de devenir maltraitant.

La première fois ce n'est jamais facile ni pour elles, ni pour moi leur tutrice.

Il faut apprendre à  se connaître puis dire ce qu'on attend d'elles.

Il y a les volontaires, les timides qui n'osent pas faire les premiers temps mais qui prennent ensuite de l'assurance, puis il y a les "m'en foutiste".

Je me rappelle d'une stagiaire qui la première fois où elle m'a accompagné chez une dame, a viré de couleur lorsqu'on est entré dans la maison.

La dame avait été sur sa chaise percée et l'odeur flottait dans la maison.

Elle est ressortie en catastrophe la main sur son visage en me demandant comment je n'avais pas de haut de coeur.

Il faut dire qu'on s'habitue aux odeurs, au point de ne plus être gênée.

Lorsque je lui ai dit qu'on allait lui faire une toilette intime, elle m'a dit que c'était au dessus de ses forces et l'après-midi elle ne s'est plus présentée.

Ce n'est pas facile aussi pour la personne âgée.

Elle se retrouve avec deux personnes chez elle, elle ne peut plus se confier ou ne veut plus car il y a une tiers personne présente.

De plus, j'ai eu le droit à  des jalousies de la part des personnes âgées car je parle avec les stagiaires pour leur expliquer le métier et donc je ne suis plus à  leur écoute à  100%..

C'est pourquoi j'ai décidé de ne plus prendre de stagiaires cette année.

Posté par Licorne34 à 00:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]