Lundi, après un bug informatique qui a failli me faire rater une intervention chez une cliente et après avoir tourné en rond, faute de renseignements précis sur l'adresse, j'arrive essoufflée et passablement énervée chez cette personne.

C'est un petit bout de femme dans les 80 ans et fortement handicapée.

Mais ce n'est pas vraiment ce qui me frappe, c'est surtout la decoration de son appartement.  Parout des photos agrandis de taureaux camargais et de raseteurs et surtout une énorme tête de taureau empaillee qui trône sur le mur de son salon. Le nom du taureau ecrit en dessous m'interpelle. Je demande a Mme R. Si c'est une vrai tête de taureau. Après avoir confirmé, elle m'apprend qu'elle est l'ancienne propriétaire de la manade d'où vient le taureau empaille et que la statue de taureau sur le rond point de la ville est la replique en bronze de ce fameux taureau.

Taureau mort de sa belle mort à 21 ans mais quand même éborgné et blessé parfois par le crochet des raseteurs.

L'année dernière j'avais rencontré lors de remplacement une autre ancienne propriétaire de manade et bizarrement on m'appelle pour intervenir chez elle ce même jour. 

Comme quoi l'élevage ne concerne pas que les hommes.

450h300f_00001_trophee-tete-toros-taureau-corridas-naturalisee-taxidermie-ESCOBAR